Lignières - Histoire

Nouveau: Lignières... Le livre !

Revue historique et monographique
Survol historique, XIIème au XVIè
Survol historique, XVIIème au XVIIIè
Survol historique, XIXème à 1978
Acte du Congrès de Vienne de 1815
Anciennes vues de Lignières
Lignières autrefois et aujourd'hui
Confrérie des familles Bonjour & Junod
Fondation de l'Hôtel de Commune
Réédition - Charles D. Vaucher (1801)
Lieux-dits à Lignières de 1815 à 1976
Pasteurs à Lignières de 1555 à 1892
Valeurs des terrains en 1875

Lignières - sites et pages des familles

Bonjour
Edith Matthey née Junod
Schleppi
Simon

Lignières - autre liens

Statistiques sur le village
Le site officiel
Au vallon (maison de vacances)
Brass band "l'Avenir"
L'Hôtel de Commune
La laiterie / fromagerie
La désalpe
Radicaux de Lignières
Vues aériennes

Chronologie de l'histoire de Neuchâtel


Eté 2007.... cliquer pour agrandir

   

img

 

Lignières ... le livre !

img
 

Lignieres,

un village aux confins de trois Etats

Les premières occupations du territoire ligniérois nous ont laissé peu de choses: des pierres à cupules ainsi qu'une hache de l'âge du Bronze. Le premier vestige imposant d'une installation humaine sur ce plateau jurassien situé à 800 m d'altitude, est sans conteste la villa romaine, occupée dès le IIe siècle ap. J.-C. L'interprétation des fouilles qui y ont été faites en 1907 souligne l'importance de ce bâtiment situé à proximité de la Vy d'Etraz.

L'histoire documentée commence avec un privilège du pape Alexandre III daté de 1179. On sait que c'est un faux, mais peut-on retenir ce document comme étant la première attestation de Lignières? C'est en tout cas le début des conflits qui opposeront les comtes de Neuchâtel et les évêques de Bâle et qui ne trouveront une solution stable qu'au milieu du xive siècle. On aboutit à la mise en place d'un partage des pouvoirs et donc de l'exercice de la justice sur la juridiction de Lignières, où Berne trouvera également sa part. Cet enchevêtrement institutionnel durable ne prendra fin qu'avec le congrès de Vienne qui attribue tous les droits sur le village à la principauté de Neuchâtel en 1815. Une dernière trace: le franc-alleu, soit une bande de territoire exemptée des droits de mutations, ne sera abolie que dans les dernières années du ye siècle.

L'influence de Berne a déterminé la vie de la paroisse pendant longtemps - la liturgie de Lignières n'est purement neuchâteloise que depuis 1844 -, notamment dans ses relations avec Le Landeron dont dépendait le village. La Réforme, après une visite de Farel en 1543, sera adoptée tardivement, en 1563, mais il faudra attendre encore une cinquantaine d'années pour que le village devienne une paroisse. C'est aussi au Landeron que se dérouleront les procès de sorcellerie dans la première moitié du XVIIe siècle. Si de tels procès ont lieu un peu partout dans le comté à cette époque, le cas de Lignières se singularise par le fait que des catholiques du Landeron jugent les comportements supposés diaboliques des protestants ligniérois!

Le développement démographique caractérise le XIXe siècle. La composition et la structure de la population changent: la structure communautaire a tendance à s'effacer au profit d'une gestion des terres plus individualisée et le paysage se modifie.

La modernisation commencée au XIXe siècle se termine au siècle suivant: on s'efforce de maîtriser les problèmes d'eau et la construction de la route de contournement, tout en desservant le plateau de Diesse, permettra de conserver au village son caractère. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Polonais des camps de travail sont occupés à des améliorations foncières ainsi qu'au terrassement de chemins de desserte. Mais c'est la chute d'un bombardier allemand, le ier juin 1940, qui crée l'événement.

La seconde moitié du XXe siècle est marquée par la construction d'un nouveau collège ainsi que par la modification de la structure sociale: il y a de moins en moins de paysans à Lignières, alors que le tourisme lié aux loisirs s'y développe. Les chômeurs creusent une piscine olympique dès 1938; plus tard, on y ajoutera un circuit automobile, un camping, un manège.

Parallèlement, des événements réguliers comme le concours hippique et la désalpe permettent de faire connaître le village. Antoine Glaenzer

Comité du livre

Marcel Fleury et Mireille Stauffer Habitants de Lignières

Comité de rédaction:

Jacques Bujard, Chef du Service de la protection des Monuments et des sites du canton de Neuchâtel
Antoine Glaenzer, Archiviste & historien indépendant, Neuchâtel
Jean-Daniel Morerod, Professeur à l'Institut d'histoire de l'université de Neuchâtel

Les auteurs

Lionel Bartolini, Damien Bregnard, Jacques Bujard, Martin Burkhard, Frédéric Chiffelle, Annette Combe, Marcel Fleury, Yannick Fleury, Nicole Froidevaux, Michel Fuchs, Antoine Glaenzer, Janine Guibert, Philippe Hebeisen, Philippe Henry, Pascale Hofmann, Patrick Jaggi, Roland Kaehr, Pierre Olivier Léchot, Timothée Léchot, Hervé Miéville, Fabrice de Montmollin, jean-Daniel Morerod, Frédéric Noyer, Francis Persoz, Serge Reubi, Christian de Reynier , Julie Rieder, Mireille Stauffer, Laurent Tissot, John Walker, Claude Zweiacker

La page de titre présente des aquarelles de René Guerdat.

Sommaire

Préface de Thierry Béguin
Les origines de Lignières
Aux confins de trois Etats
L'organisation paroissiale et communale
La population et son évolution
La vie récente du village
Annexes

Description technique

Un livre de 219 pages, format 23 x 21 cm, textes selon sommaire ci-dessus, mélangés à de très nombreuses illustrations en couleurs et noir-blanc et un DVD riche de documents audio-visuels. Impression sur papier couché semimat 150 g/m2. Reliure sous couverture toilée recouverte d'une jaquette en couleurs laminée mat.

Prix: Fr. 64.-/ex., TVA 2,4% incluse, frais de port en sus.

Disponible:

1) Auprès de la Fondation de l'hôtel de Commune de Lignières

Au moyen du coupon sous ce lien ou par Email

2) Auprès de l'éditeur:

Editions Gilles Attinger SA
2068 Hauterive (Suisse)
Tél 032 753 82 73
Fax 032 753 82 74

www.editions-attinger.ch

Un DVD en plus du livre !

Un DVD complète le livre. Pour l'essentiel, il contiendra trois parties mettant en valeur des ressources normalement peu exploitées par l'histoire.

La partie vidéo contient un certain nombre d'images d'archives, telles que des extraits du film Gilberte de Courgenay, tourné en grande partie à Lignières en 1941 par Franz Schnyder, ou encore la présence du coureur automobile Jo Siffert sur le circuit de Lignières. Un film "Lignières 2006" sera fait spécialement à l'occasion de la sortie de ce DVD.

L'animation d'une image fixe prise chaque jour pendant une année montrera un pré soumis aux quatre saisons et à l'urbanisme.

La partie audio comportera elle aussi des archives comme l'émission de Michel Dénériaz "Fêtes comme chez vous" ainsi que des extraits d'émissions de la radio locale RTN. Des interviews d'habitants de Lignières livrant leurs souvenirs et leur façon de voir le village ont été réalisées à cette occasion. Le brass band "L'Avenir" et le Choeur de Lignières témoigneront de l'activité musicale du village.

Enfin, une partie histoire plus traditionnelle permettra d'avoir accès à un certain nombre d'anciens articles importants déjà publiés sur Lignières, de même qu'à des documents historiques inédits.